Désordre de la peau et des ongles

Verrue plantaire

shapeimage_1

Causées par le virus du papillome humain, ces lésions contagieuses, rugueuses et bien délimitées, sont habituellement situées sous la plante du pied. Nous reconnaissons généralement la verrue plantaire par la présence de points noirs (vaisseaux sanguins) visibles en son centre et d’une sensibilité lors de sa compression. Elle n’est pas douloureuse mais peu le devenir lorsqu’elle est située sous une zone de pression.

Comme elle est causée par un virus, la verrue est contagieuse. Elle peut contaminer plus d’une région, grossir et se propager aux personnes de votre entourage. Lors de votre visite, différents traitements vous serons proposé ainsi que des recommandations afin d’éviter une récidive et/ou la contagion pour vous et vos proches.

Callosités & Cors plantaire (durillon)

Fréquemment causé par des chaussures mal ajustés, à une instabilité mécanique du pied ou encore par la peau sèche, ces deux affections peuvent être douloureuses.

La Callosité (corne) se décrit comme étant un épaississement et durcissement de l’épiderme diffus alors que le Cor (durillon) est plus circonscrit et surélevé. La première est incommodante, alors que le second est souvent douloureux. À ce jour, aucun traitement efficace n’existe pour éliminer complètement leurs apparition. L’utilisation de la pierre ponce, ou la visite chez le podiatre, permet de réduire les symptômes associés. Le retrait de ces épaississements de peau ne favorisent pas leur apparition; il est conseiller de les faire retirer à une fréquence variant habituellement entre 3 et 4 mois.

L’utilisation de produits chimiques commerciaux pour le soulagement des cors, est déconseillée chez les diabétiques ainsi que chez les personnes atteintes de maladies vasculaires périphériques. Utiliser une crème hydratante et y appliquer des coussinets peuvent apporter un certain soulagement.

Champignon

Pied d’athlète

Également nommé tinea pedis ou mycose, le pied d’athlète est en réalité une infection qui touche particulièrement la peau située entre les orteils. Causé par des champignons, cette infection apparaît généralement sous la forme de petits boutons rouges (vésicules). La peau peut prendre une apparence blanchâtre, humide et fendillée. Des démangeaisons accompagnent généralement ces lésions macérées et malodorantes. Certaine forme ne se manifeste que par une peau très sèche à la plante des pieds.

Transmissible d’une personne à une autre, tous environnements chaud et humide, sont propices à la transmission de ces champignons. Par exemple : Douches et piscines publiques.

Voici quelques recommandations afin d’éviter de contracter des champignons infectieux :

  • Lavez vos pieds à tous les jours.
  • Gardez vos pieds au sec.
  • Évitez de marcher pieds nus dans les endroits publics.
  • Utiliser un vaporisateur antifongique dans vos souliers.
  • Contactez votre podiatre si vous ne pouvez contrôler la sudation de vos pieds.
  • Chaussez-vous adéquatement.

Vos pieds doivent être la dernière partie de votre corps que vous séchez avec votre serviette et évitez de marcher pieds nus dans la maison.

Ongle mycosé (Onychomycose)

Souvent reconnue par le jaunissement, l’épaississement, la déformation et le décollement de l’ongle, l’ongle mycosé résulte d’un champignon infectieux. Lentement et progressivement, l’infection endommagera l’ongle infecté.

Un ongle épais et jaunis n’est pas nécessairement atteint de champignon, ce qui explique pourquoi bien des traitements en vente libre ne sont pas efficaces. La décoloration et le décollement de l’ongle peuvent également être dus à une blessure ou à une maladie de l’ongle ou du système.

Un ongle mycosé, non traité, peut causer des complications telles que des ulcères ou des abcès , des ongles incarnés et peuvent résulter à des complications plus sérieuses telles une infection bactérienne tout particulière problématique pour les personnes du bel âge et diabétiques. Il est donc fortement recommandé de consulter afin d’obtenir un diagnostic précis ainsi que d’en connaître le pronostique.

Ongle incarné (onychocryptose)

L’ongle incarné, ou onychocrytose, s’observe lorsqu’une des bordures de l’ongle pénètre dans la peau. Cette invagination peut être dû à une mauvaise coupe, un traumatisme ou un ongle avec une déformation en pince. Peut importe la cause, il peut en résulter un bris de l’épiderme, propice à l’infection.

Les trempages aident à nettoyer la région mais ne règle pas le problème. Le podiatre doit souvent recourir à une chirurgie mineure. Celle-ci permet de retirer de façon permanente le coin de l’ongle problématique. Cette procédure est esthétique et peu douloureuse. La guérison est rapide et peu invalidant.

Pied diabétique

Les diabétiques doivent porter une attention particulière à l’aspect de leurs pieds. En effet, cette maladie atteint les nerfs sur trois fronts:
  • Atteinte sensitive: Une perte de la sensibilité générale des pieds souvent associée à une sensation de picotement qui peut progresser vers une sensation de brûlure ou de douleur
  • Atteinte motrice: La diminution de l’agilité à bouger les orteils progresse vers la formation d’orteil en marteau. Le pied peut s’arquer ou s’affaisser avec le temps.
  • Atteinte autonome: Une diminution de la transpiration est observable et la peau devient plus sèche avec le temps.

Pour c’est raison et pour éviter toutes complications, les diabétiques devraient être suivi au minimum une fois par année afin de contrôler l’état de leurs pieds.

Mal perforant plantaire (ulcère diabétique)

mal perforant plantaire ulcèreLes patients atteints d’une perte de sensibilité aux niveaux des pieds sont à haut risques de développer un mal perforant plantaire. Ce type de lésion est causée par une augmentation de la pression secondaire à une déformation ou une mauvaise posture du pied. Cette surcharge à un endroit précis est noté initialement par l’apparition de corne. Avec le temps, cette dernière augmente et crée des désordres de la micro-circulation jusqu’à ce que la peau ulcère.

Ce type de lésion devient chronique la plupart du temps: les patients ne ressentent pas de douleurs malgré le trou sous le pied. Il n’est pas rare qu’elle s’infecte, ce qui prédispose à l’amputation de la région atteinte, voir même de la jambe.

Le podiatre est formé pour reconnaître les risques d’ulcération et les prévenir. Il est aussi un acteur important dans le traitement de la plaie pour limiter les chances de complications.